Un désastre annoncé

François Hollande sera allé jusqu’au bout de l’échec. Après avoir été à la tête du PS pendant dix ans, il pourra se targuer de l’avoir achevé. Pas mieux son mandat présidentiel qui se termine plutôt mal, jusqu’à ne plus pouvoir en briguer un autre. Bien sûr il n’est pas le seul responsable de l’état du PS, les cadres du parti le sont aussi, qui voient trop souvent leurs propres intérêts, et sont même « contraints » à des combines. La dernière affaire des bidouillages du nombre de votants à la primaire relate bien une entente pour tricher, pour « sauver sa peau » (au lieu de sauver un parti à la dérive)

La défaite de Valls est déjà dans toutes les têtes. Le PS n’est plus loin d’un désastre. Le clan Aubry-Hamon pourra reprendre en main la direction d’un parti devenu exsangue, et le gauchiser à souhait car beaucoup partiront chez Macron. Tant que le PS ne fera pas un aggiornamento complet, et non ces congrès illusoires qui divisent et attisent des haines, il sera voué à des dissensions continuelles, à disparaître in fine.

Que vont-ils devenir?

-Manuel Valls, qui n’a pas le soutien du parti, s’en ira vers d’autres horizons…

-Benoît Hamon en véritable apparatchik, restera confortablement installé dans le parti, remplacera peut-être l’actuel premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis.

-Ségolène Royal qui a eu pour lieutenant Valls en 2007, n’exclut pas de soutenir Macron: « Moi ce que je soutiendrai, c’est le rassemblement. Avec le vainqueur des primaires, bien évidemment », ou « avec Emmanuel Macron ». Elle a un art de l’ambiguïté pour ne pas se prononcer, et ne prend pas beaucoup de risques en prévoyant la défaite à venir de Valls.

Le dilemme est le suivant: Si Manuel Valls l’emporte il devra déplacer une montagne : rassembler les socialistes. Si Benoît Hamon l’emporte il devra empêcher l’impossible : éviter l’hémorragie de la famille socialiste vers Emmanuel Macron. » (La Montagne)

Que restera-t-il dimanche soir du parti socialiste? Des miettes ? Emmanuel Macron prévient déjà ne pas vouloir jouer le ramasse miettes d’un parti socialiste déchiré et rejette tout « accord d’appareil ». Il a l’avenir devant lui, la dynamique. Pour le moment tout lui donne raison et même l’aplomb de snober un vieux parti sur le déclin.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Un désastre annoncé

  1. Je lis avec retard votre dernier article. J’espérais un sursaut en faveur de Valls, mais il n’a pas eu lieu. Il en est responsable.
    Je pense qu’Emmanuel Macron va récupérer pas mal d’orphelins, pas trop, je l’espère pour lui, et peut être, aussi, des naufragés de la droite, si elle ne se ressoude pas derrière Fillon.
    Si Fillon est réellement empêché, ce dont je doute, nous aurons sûrement Macron comme Président. Un événement!
    P.S. Y a-t-il une possibilité de s’abonner à votre blog. Je l’obtiens d’un clic, mais vos nouveaux billets seraient lus le jour même.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s