Renouveau ou rupture?

Nous voilà rentrés dans le dur de la campagne après des semaines d’un feuilleton interminable et à rebondissements digne de la série américaine House of Cards. Ce qui était devenu un drame puis une tragédie et pour finir en vaudeville dans l’affaire « Penelope Gate », semble pour le moment en pause.

Résumons-nous à 43 jours du premier tour, c’est nécessaire au regard des rebondissements quasi quotidiens. C’est en même temps un état des lieux pas très brillant et inquiétant. Nous avons donc une gauche divisée et moribonde incarnée par Mélenchon et Hamon qui sont devenus des seconds rôles; une Marine Le Pen qui pourrait donner le coup de grâce à l’Europe et ruiner le pays; enfin un social libéral face à un libéral conservateur que sont Macron et Fillon. En sachant que Fillon est menacé par une mise en examen le 15 mars. Ce qui pourrait attirer chez Macron, outre sa jeunesse et sa mine sympathique, c’est sa rhétorique antisystème, il veut dépasser le clivage gauche-droite dont les Français ne veulent plus. Quant à Fillon, il rassurerait certains par son programme économique et social de la droite immuable, mais prône aussi une maîtrise stricte des dépenses (ce serait une nouveauté en France)

Je me pose une question: si le Pénélope Gate n’avait pas eu lieu, Fillon aurait-il eu forcément un boulevard devant lui pour la victoire? Marine Le Pen aurait été toujours aussi haut dans les sondages? Et Macron qu’une simple bulle médiatique? Finalement la société française est-elle en cours de changement ou au bord de la rupture? Risquons nous l’aventure américaine avec une éventuelle victoire Le Pen et les conséquences dramatiques pour le pays comme pour l’Europe? Pour ma part je crois à une transformation de notre pays commencée depuis longtemps, alors que notre classe politique vieillissante, « professionnalisée », se livrent à ses propres occupations sans voir les bouleversements profonds de la société française. C’est là qu’intervient un certain Emmanuel Macron qui a très bien compris les enjeux du pays et son désir profond de changement. D’autre part l’affaire « Penelope Gate » aura mis en pleine lumière ce qui ne va plus en France, les affaires politico-financières qui ne cessent de se répéter. Le pire, c’est que ces personnages aux valeurs morales douteuses, ne voient jamais de mal dans leurs turpitudes. Des parlementaires comme Hervé Mariton jugent que leur salaire mensuel net de 5000 euros n’est pas suffisant d’où la corruption d’après lui. Voilà comment on « s’arrange » avec les affaires: j’extorque parce que je ne suis pas assez rétribué. Dites cela à votre patron… Dites cela à un smicard… Quant à François Fillon, il joue la carte de la victimisation et du risque d’élection de Marine Le Pen pour faire passer au second plan les affaires dont il est accusé. *Avec ce genre de comportement, la médiocratie française se maintiendra encore longtemps.

2017 pourra être un renouveau ou une rupture. D’une manière ou d’une autre, Macron et Le Pen “représentent un rejet du statu quo”. 

*Courrier international

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s