Le point de non-retour

Christophe Ena/AP/SIPA

Après avoir rendu ses costumes, François Fillon ferait bien de rendre son tablier. Mais il est trop tard. Par son obstination qui se voulait courageuse, son maintient coûte que coûte dans cette campagne, s’apparente dorénavant à un suicide politique pour lui et pour son camp. Comme il ne peut plus aller en arrière, il va irrémédiablement vers la défaite qui l’attend.

Dans l’émission politique de France 2 du 23 mars, au lieu de se concentrer sur son programme, Fillon est parti à l’attaque avec des accusations comme les complots contre lui, les cabinets noirs etc… Cette attitude négative, en rien dynamique pour sa campagne, enclenche plutôt le compte à rebours de sa défaite. C’est plus suicidaire qu’autre chose, c’est dire perdu pour perdu, allons droit dans le mur. Le « pompon » pour reprendre le terme de l’écrivain(e) Christine Angot invitée surprise de l’émission, c’est elle, qui s’est érigée en procureur(e) le temps d’une soirée. Terrible malaise que cette « engueulade » face à un homme déjà défait. Fillon n’a pas été cet homme fort qu’il vantait tout au long de ses meetings, mais il ressemblait plus à un enfant qui aurait fait une bêtise et réprimandé par une horrible maîtresse. C’est à se demander quelle serait son attitude face à des gens intraitables comme Poutine ou Trump quand on l’a vu aussi désemparé face à une harpie.

Je ne sais si le coup de grâce a été donné à ces instants là, où s’il a été déjà donné ou pas encore, mais il semble bien que Fillon soit arrivé à un point de non-retour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s