« Dimanche pour moi, ce sera Macron !

Je me permets de reprendre ici la lettre d’un homme « plutôt de Droite » trouvée par hasard sur internet et que je reproduis ici. Elle est admirable et j’invite tout le monde à la lire :

« Dimanche pour moi, ce sera Macron !
Aujourd’hui je ne vote plus pour moi. A bientôt 56 ans, j’ai fait l’essentiel de ma vie et mon engagement ne changera pas. Je vote pour mon fils de 6 ans. Je veux qu’il vive dans un monde où c’est par son travail qu’il construira sa vie. Je veux qu’il se sente Français et Européen, avec une vue positive de son environnement, qu’il puisse choisir où il fera sa vie, avec qui il la fera sans jugement moral, qu’il n’ait pas peur de ses voisins. Je veux qu’on cesse de lui imposer un ordre moral tout en lui expliquant que voler l’Etat ce n’est pas grave car plein d’autres le font. Je veux qu’on cesse de lui faire croire que l’Etat assurera son avenir par un revenu universel, ou qu’on lui dise qu’en cas de difficultés sa mutuelle privée sera sa seule amie. Je veux qu’on cesse de lui faire haïr les autres avant même qu’il n’ait eu le temps de choisir ses amis. Je veux qu’on cesse de lui demander des efforts alors qu’on lui laisse 2.200 milliards € de dette ayant servi à assurer le train de vie de ceux qui veulent lui faire payer la note.
J’aurais pu voter à droite. C’est plutôt ma famille d’origine. Mais cette droite-là est morte même si elle respire encore.
J’aurais pu voter à gauche, si un candidat honnête, mesuré et novateur, alliant le sens de l’intérêt général aux réalités économiques et internationales avait émergé. Je n’ai vu à gauche que de doux rêveurs déconnectés et d’un autre âge, ou des révolutionnaires hologrammés avec pour modèle Cuba ou le Venezuela dont le peuple est martyrisé et affamé, et l’opposition bâillonnée.
Je suis frappé que l’électorat de F. Fillon qui recueille 1,8 % chez les 18-24 ans, soit très majoritairement des personnes de plus de 65 ans. Je n’ai rien contre eux évidemment mais ce ne sont pas à ceux qui ont fait leur vie, créé leur patrimoine, accumulé la dette publique et qui vont profiter d’une retraite non financée à ce jour, de décider de l’avenir du pays.
Emmanuel Macron représente, malgré parfois des soutiens encombrants, une nouvelle manière d’aborder la politique, de construire une majorité élargie et pas réservée à un clan et d’associer la société civile aux ffaires du pays, dans une démocratie débarrassée de décennies de petits intérêts et de comportements parfois à la limite du mafieux…
Il a 39 ans ? Il n’a jamais été élu local ? Il n’a pas 30 ans de carrière politique derrière lui ? Quel soulagement ! Il incarne l’avenir, ni radieux, ni cataclysmique, mais volontaire, animé et réaliste, soucieux de la France mais profondément et viscéralement européen.
Je veux que le 7 mai, en France et partout dans le monde, on puisse dire : la France ouverte, équilibrée, puissante et généreuse que nous aimons, est de retour !

Philippe de L…. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s